Traçabilité : Bruxelles va rendre obligatoire la mention de la provenance de la viande cuisinée

Vetitude.fr | Le

 

Une résolution, adoptée hier par les députés européens, invite la Commission européenne à faire des propositions législatives pour rendre obligatoire l’indication du pays d’origine de la viande utilisée comme ingrédient dans les plats préparés, à l’instar de ce qui existe déjà pour la viande bovine fraîche.

L’objectif est de retrouver la confiance des consommateurs après le scandale de la viande de cheval intervenu en 2013, mais aussi d’accroître la traçabilité tout au long de la chaîne alimentaire et de lutter contre les fraudes.

 

UE-ViandeUn rapport pour lancer le débat

La Commission s’est déjà penchée sur le sujet et a rendu un rapport, en décembre 2013, qui met en balance la nécessité de mieux informer le consommateur européen et la faisabilité de l’instauration de cet étiquetage obligatoire, ainsi que ses répercussions sur le coût des produits. Selon ce rapport, plus de 90 % des consommateurs interrogés souhaitent que l’étiquette des produits alimentaires transformés mentionne l’origine de la viande utilisée. Une exigence qui passe tout de même au second plan si cela induit un coût supplémentaire et une qualité moindre.

 

Des prix à la hausse ?

Les estimations des conséquences de ce nouvel étiquetage sur les prix divergent fortement entre l’association Que Choisir et le rapport de Bruxelles. Les députés européens demandent donc que soient menées des évaluations complémentaires, en coopération avec les organisations de consommateurs, afin de mieux apprécier ce qui serait économiquement viable pour les entreprises et acceptable pour le pouvoir d’achat. Tout cela sans retarder le processus législatif.

La résolution sera débattue et votée en session plénière le mois prochain.

 

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Sanitaire
Fraudes à l’étiquetage : les aliments pour animaux aussi

  Tous les ans, les aliments destinés aux animaux sont contrôlés par la Direction générale de la concurrence, de la...

Fermer