Nominations : nouvelles fonctions pour Bruno Ferreira à la DGAL et Isabelle Chmitelin au cabinet du ministre

Vetitude.fr | Le

N

Bruno Ferreira, inspecteur général de santé publique vétérinaire, est le nouveau directeur général de l’alimentation depuis le 2 mai 2019. Il succède à Patrick Dehaumont, qui occupait ce poste depuis 2012, et devient le 11e directeur à piloter la politique nationale en matière d’alimentation. De son côté, Isabelle Chmitelin, directrice de l’école vétérinaire de Toulouse (ENVT) depuis juin 2015, prendra la direction du cabinet du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, à partir du 13 mai.

Bruno Ferreira a principalement mené sa carrière au ministère de l’Agriculture. Avant sa nomination à la tête de la Direction générale de l’alimentation (DGAL), il était directeur adjoint du cabinet du ministre, chargé de la réforme de la politique agricole commune, des relations diplomatiques et de l’agro-écologie. Auparavant, il a exercé différentes fonctions dans les domaines des actions sanitaires, des productions animales, des questions vétérinaires et phytosanitaires, de la sécurité sanitaire des aliments et de la protection des végétaux.

Isabelle Chmitelin, vétérinaire de formation, prendra dans quelques jours son poste de directrice au cabinet du ministre de l’Agriculture. Au cours des quatre ans passés à la tête de l’ENV de Toulouse, elle a su fédérer les équipes autour de la construction d’un projet d’établissement et d’une nouvelle marque ENVT, améliorant la visibilité de l’école et les succès en termes d’enseignement ou de recherche. Elle a également engagé le processus d’accréditation de l’ENVT par l’Association européenne des établissements d’enseignement vétérinaire (A3EV). Une équipe dédiée à ce projet prépare l’audit qui, en 2020, devrait concrétiser la reconnaissance de l’école toulousaine au niveau européen. 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Actualité
Mélanome : la découverte de mutations génétiques similaires chez l’homme, le chien et le cheval offre des cibles thérapeutiques
Mélanome : l’oncologie comparée entre espèces révèle de nouvelles cibles thérapeutiques

Mélanome : la découverte de mutations génétiques similaires chez l’homme, le chien et le cheval offre des cibles thérapeutiques

Fermer