Élections législatives 2017 : Loïc Dombreval est le seul vétérinaire à siéger à l’Assemblée nationale

Vetitude.fr | Le

Sur les douze candidats vétérinaires en lice lors du premier tour des élections législatives, seuls deux restaient qualifiés pour le second tour : Bertrand Barraud (Les Républicains) dans le Puy-de-Dôme, et Loïc Dombreval (La République en marche !) dans les Alpes-Maritimes. Ce dernier, seul vétérinaire candidat titulaire à porter les couleurs de la majorité présidentielle, a été élu député haut la main, le 18 juin, récoltant plus de 59 % des voix.

 

Loïc Dombreval (Alfort 1990), maire de Vence, conseiller régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur et vice-président de la métropole Nice-Côte d’Azur, a été élu dimanche 18 juin député de la deuxième circonscription des Alpes-Maritimes avec 59,07 % des suffrages. Il a battu Jérôme Cochet (Front national) qui, quant à lui, a fait un score de 40,93 %. Au premier tour, Loïc Dombreval, investi par En marche !, avait obtenu 35,34 % des suffrages, versus 22,55 % pour le candidat frontiste.

De son côté, Bertrand Barraud (Lyon 1989), maire d’Issoire et conseiller départemental, a été éliminé à l’issue du second tour des élections. Il n’obtient que 44,56 % des voix et cède la place à Michel Fanget (En Marche !), élu député dans la quatrième circonscription du Puy-de-Dôme (Issoire) avec 55,44 % des suffrages.

Ainsi, à l’issue du second tour du scrutin législatif, l’Assemblée nationale ne compte plus dans ses rangs qu’un seul élu vétérinaire, au lieu de deux auparavant (Jacques Lamblin et Geneviève Gaillard).

 

Deux suppléants vétérinaires

Dans la première circonscription des Hautes-Alpes, Pascale Boyer (En Marche !) arrive en tête avec 58 % des voix au second tour. Le suppléant de cette nouvelle députée est aujourd’hui le vétérinaire Bernard Renoy, désigné référent départemental du mouvement présidentiel.

Un autre vétérinaire, le député sortant Jacques Lamblin (Alfort 1977), devient le suppléant de son successeur, Thibault Bazin (Les Républicains), élu dans la quatrième circonscription de Meurthe-et-Moselle avec 53,2 % des suffrages. Si Jacques Lamblin a abandonné à son ex-suppléant son siège à l’Assemblée nationale, il reste maire de Lunéville.

 

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Actualité
Les pays membres de l’Organisation mondiale de la santé animale ont définitivement adopté une stratégie coordonnée en faveur du bien-être animal
180 pays adoptent la première stratégie visant à faire progresser le bien-être animal partout dans le monde

Les pays membres de l’Organisation mondiale de la santé animale ont définitivement adopté une stratégie coordonnée en faveur du bien-être...

Fermer