La gestion de la douleur est au cœur de la pratique vétérinaire canine

Vetitude.fr | Le

 

Les progrès dans la gestion de la douleur chez les animaux de compagnie ont conduit l’American Animal Hospital Association (AAHA) et l’American Association of Feline Practitioners (AAFP) à mettre à jour leurs lignes directrices*, qui dataient de 2007. Ces recommandations reposent sur des données fondées sur des preuves ou sinon sont le fruit d’un consensus d’experts.

Soulager la douleur n’est pas seulement une obligation déontologique, c’est aussi une composante essentielle de la médecine des animaux de compagnie. Sa prise en compte réduit la morbidité, facilite la récupération, améliore la qualité de la vie et renforce la relation entre le vétérinaire, son client et l’animal.

gestion-douleur-preventiveLa mise à jour de ces lignes directrices répond aux progrès cliniques rapides, notamment au cours des trois dernières années. Par rapport à 2007, la version de 2015 aborde ainsi l’importance d’une approche intégrée de la gestion de la douleur, qui ne repose pas uniquement sur le recours aux analgésiques. Et parce que l’évaluation de la douleur chez les chiens et les chats est désormais scientifiquement fondée, divers outils cliniquement validés pour la noter sont présentés. En outre, une partie dédiée à la maladie dégénérative des articulations chez le chat a été ajoutée, en raison d’une prévalence accrue chez l’animal âgé.

Les changements de comportement chez l’animal sont actuellement le principal indicateur de la douleur, de son recul ou de sa progression, sur la base de scores récemment validés. Ces échelles, en réduisant la subjectivité et la partialité des observateurs, entraînent une gestion de la douleur plus efficace. Aiguë ou chronique, la douleur n’est pas un événement isolé, et sa prise en compte nécessite un cycle continu de soins qui comprend un plan de traitement individualisé, une analgésie préventive ou précoce, puis un traitement approprié suivi par la mesure de sa pertinence et de son efficacité, lequel repose sur une réévaluation périodique de la réponse de l’animal.

gestion-douleur-canineUne stratégie multimodale, utilisant plusieurs classes de médicaments analgésiques, permet d’éviter le recours à une molécule unique et de réduire les doses, minimisant ainsi les effets indésirables potentiels. Le choix du médicament repose sur le score de douleur et sur les besoins de chaque animal. L’analgésie anticipée, qui intervient avant l’apparition de la douleur, est plus efficace que celle mise en œuvre après sa survenue.

De plus en plus, un rôle important est dévolu aux moyens de lutte non pharmacologiques, comme la cryothérapie, la perte de poids dans le cadre des douleurs chroniques, l’exercice thérapeutique pour la récupération postchirurgicale ou lors de lésions musculo-squelettiques. D’autres options font appel à l’acupuncture, la réadaptation physique, la thérapie neuro-myofasciale ou par ondes de choc, le laser ou les ultrasons, etc.
En outre, le traitement d’appoint non pharmacologique comprend des soins infirmiers et une manipulation en douceur, l’implication des auxiliaires, un environnement sans stress, des soins palliatifs le cas échéant. Ces méthodes ont l’avantage d’accroître l’interaction entre l’ASV et le vétérinaire et de renforcer le lien homme-animal. Cette responsabilité partagée favorise une approche en équipe de la gestion de la douleur, qui intègre également le propriétaire, et permet ainsi d’optimiser sa reconnaissance, sa prévention et son traitement.

 

* https://www.aaha.org/public_documents/professional/guidelines/2015_aaha_aafp_pain_management_guidelines_for_dogs_and_cats.pdf

 

Gestion-de-la-douleur-tableau

 

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de compagnie
Callisto, l'étude relative aux zoonoses et animaux de compagnie
Animaux de compagnie : Callisto, l’étude sur les zoonoses, réinvente la médecine

  Le projet Callisto*, qui vient d'aboutir à un rapport, a été coordonné par la Fédération des vétérinaires européens (FVE)....

Fermer