Fièvre catarrhale ovine (FCO) : le sérotype 8 poursuit sa course vers le nord de la France

Vetitude.fr | Le

Le 30 octobre 2015, à la suite de la découverte de nouveaux cas de fièvre catarrhale ovine (FCO) de sérotype 8 dans les départements du Loiret et de la Saône-et-Loire, le ministère de l’Agriculture a publié un nouvel arrêté* modifiant le zonage sanitaire et la liste des départements et communes concernés. Désormais, trente-quatre départements métropolitains sont classés en zone réglementée.

 

151029_carte_france_zonage_fco_1Par rapport à son ancien périmètre, la zone réglementée progresse surtout au nord de la France, englobant l’Ile-de-France, l’Eure-et-Loir et une partie de la Marne. À l’est, elle s’étend jusqu’au Doubs. Au sud, le Tarn est touché, de même que la Charente à l’ouest.

Au total, trente-quatre départements ont entièrement basculé en zone réglementée : l’Ain, l’Allier, l’Ardèche, l’Aube, l’Aveyron, le Cantal, le Cher, la Corrèze, la Côte-d’Or, la Creuse, l’Eure-et-Loir, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Jura, le Loir-et-Cher, la Loire, la Haute-Loire, le Loiret, le Lot, la Lozère, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, le Rhône, la Saône-et-Loire, Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, la Vienne, la Haute-Vienne, l’Yonne, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

En termes de vaccination et de zonage, au vu de l’évolution de la situation, le ministre Stéphane Le Foll avait décidé, le 14 octobre, de fusionner les zones de protection et de surveillance en une seule zone réglementée, afin d’y autoriser les mouvements d’animaux. La stratégie vaccinale poursuit son objectif qui est de vacciner en priorité les ruminants destinés aux échanges européens et à l’export vers les pays tiers, ou encore les animaux impliqués dans la sélection des races. Les structures vétérinaires ont reçu près d’un million de doses de vaccin supplémentaires, permettant de vacciner quelque 500 000 broutards. Les modalités de sortie des animaux de la zone réglementée vers la zone indemne ont en outre été précisées par une instruction technique** de la Direction générale de l’alimentation, en prenant en compte les périodes d’inactivité vectorielle.

 

* Arrêté du 29 octobre 2015 modifiant l’arrêté du 22 juillet 2011 fixant les mesures techniques et administratives relatives à la lutte contre la fièvre catarrhale du mouton sur le territoire métropolitain, paru au JO du 30 octobre 2015.

** https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/instruction-2015-883

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de rente
DGCCRF : la répression des fraudes publie ses résultats 2014
Abattoirs : onze associations de protection animale interpellent Stéphane Le Foll

Dans un courrier cosigné et adressé au ministre de l’Agriculture, onze organisations nationales de protection des animaux* montent ensemble au...

Fermer