Élevage porcin : des solutions pour en finir avec la caudophagie et la caudectomie chez le porc

Vetitude.fr | Le

La Commission européenne, via sa Direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire, organise une réunion de trois jours en Irlande, du 4 au 6 octobre 2016, sur les mesures visant à prévenir la caudophagie et à réduire la caudectomie chez le porc, deux préjudices majeurs en élevage porcin, à la fois en termes de bien-être animal, de santé et de production. Un webinaire diffusé en direct sur Internet permettra notamment aux vétérinaires d’assister à la réunion à distance et de poser leurs questions. À cette occasion, les résultats du projet FareWellDock*, qui vise à améliorer le bien-être des porcs dans l’Union, seront présentés.

 

morsure-caudectomie-porcContrairement à l’objectif de la directive européenne 2001/93/CE sur la protection des porcs, la caudectomie, même partielle, est largement pratiquée dans la plupart des États membres de l’Union. En France notamment, la section partielle des queues reste autorisée**, de même que le meulage des coins. Seules la Suède et la Finlande (de même que la Norvège, hors de l’UE) l’ont déjà interdite et ont donc testé l’efficacité de mesures, autres que la caudectomie, pour prévenir les comportements de morsure de queue chez le porc. C’est tout l’enjeu des travaux menés dans le cadre du projet de recherche européen FareWellDock.

Ce projet de collaboration, initié en novembre 2013, arrive à échéance en 2016 et ses conclusions seront à l’ordre du jour de la réunion, retransmise en webdiffusion. Mené pendant trois ans, il a impliqué les instituts de recherche de huit pays : France (Inra), Royaume-Uni, Pays-Bas, Danemark, Suède, Norvège, Finlande et États-Unis. Son objectif est de fournir les données nécessaires à l’évaluation quantitative des risques associés à la procédure de section de la queue, et de stimuler le développement de solutions et d’outils alternatifs menant à terme à l’abandon de cette pratique dans l’Union. Le projet fait partie de l’European Animal Health and Welfare ERA-net initiative (Anihwa), qui vise à accroître la coopération et la coordination entre les programmes nationaux de recherche sur la santé et le bien-être des animaux de rente.

De nombreux facteurs interviennent dans la prévalence de la caudophagie chez le porc d’élevage, comme l’absence d’enrichissement de l’environnement, les troubles de santé, les problèmes de bien-être, la détection retardée de ce comportement au sein du cheptel, etc. Lors de la réunion, des études de cas faciliteront l’échange de bonnes pratiques et des ateliers se concentreront sur les meilleures solutions à adopter pour l’avenir. Les présentations des intervenants, en dehors des groupes de discussion, seront diffusées en direct sur Internet, pendant les trois jours. Ces webcasts sont accessibles aux dates, heures et adresses suivantes :

 

* Ending tail docking and tail biting in the EU : Hazard characterization and exposure assessment of a major pig welfare problem, http://farewelldock.eu/

  • C. Munsterhjelm et coll. « Can tail-in-mouth behaviour in weaned piglets be predicted by behaviour and performance? », Appl. Anim. Behav. Sci. September 14, 2016.
  • E. Nannoni et coll. « Effects of different enrichment devices on some welfare indicators of post-weaned undocked piglets », Appl. Anim. Behav. Sci. September 14, 2016.
  • M.S. Herskin et coll. « Effects of administration of a local anaesthetic and/or an NSAID and of docking length on the behaviour of piglets during 5h after tail docking », Research in Veterinary Science 108: 60-67, August 24, 2016.
  • Monique Pairis-Garcia. « Tail docking: The final cut? », Pig Progress, August 9, 2016.
  • Dr Pierpaolo Di Giminiani : « What are the effects of tail docking on piglets? », interview in Pig Progress, August 8, 2016.
  • Iris J.M.M. Boumans et coll. « Agent-based modelling in applied ethology: an exploratory case study of behavioural dynamics in tail biting in pigs », Applied Animal Behaviour Science. August 7, 2016.
  • A. Valros et coll. « On-farm tail biting prevention in long-tailed pigs, results from a producer questionnaire in Finland », Royal Dublin Society, August 4, 2016.
  • C. Munsterhjelm et coll. « Feeding behaviour and performance in relation to injurious tail biting in boars, a longitudinal study », Royal Dublin Society, August 4, 2016.
  • S. Edwards : « The perception of pain by pigs and implications for farm and veterinary practice », Royal Dublin Society, August 3, 2016.

** https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000600921&categorieLien=id

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de rente
En France, malgré la mise en œuvre de la vaccination contre la FCO de sérotype 8, qui totalisait au 12 septembre 331 exploitations certifiées vaccinées au sein de 12 départements
Fièvre catarrhale ovine (FCO) : le sérotype 4 fait son apparition en Italie, le sérotype 8 circule toujours en France

Les services vétérinaires italiens ont déclaré, le 8 septembre, huit foyers de FCO à sérotype 4 en Vénétie, dans le...

Fermer