Infection à Chlamydia : le chloramphénicol et un nouveau vaccin au secours des koalas australiens

Vetitude.fr | Le

La chlamydiose provoque une mortalité élevée chez les koalas d’Australie. Selon les autorités du pays, entre 30 et 50 % des koalas sauvages souffrent de cette maladie, fréquente aussi chez l’homme. Chez ces marsupiaux, l’infection à Chlamydia est associée à une conjonctivite qui peut évoluer jusqu’à la cécité, une pneumonie, une inflammation de la vessie et la formation de kystes dans le tractus génital des femelles à l’origine d’une infertilité. L’infection altère également l’ADN des spermatozoïdes chez les mâles. Or comme le seul médicament efficace, le chloramphénicol, n’était plus fabriqué, la filiale australienne de Ceva Santé animale a relancé, spécialement pour sauver ces animaux, la production de cet antibiotique. Depuis, un vaccin a vu le jour.

 

Koala chlamidiose 2Face à la prévalence de l’infection à Chlamydia chez les koalas d’Australie, sauvages et captifs, Ceva Santé animale a voulu s’investir dans la sauvegarde de ce marsupial emblématique. Le laboratoire a d’abord offert son médicament, vital pour combattre la maladie chez cette espèce, à l’Australia Zoo de Brisbane. Par la suite, les autres parcs animaliers du pays ont également mis en place avec succès une antibiothérapie à base de chloramphénicol chez leurs koalas.

Paradoxalement, le koala semble être un bon modèle pour traiter cette maladie sexuellement transmissible chez l’homme, qui reste souvent asymptomatique. Après sept années de recherches, une équipe de chercheurs de l’université de technologie du Queensland (Brisbane, Australie) a en effet mis au point un vaccin anti-Chlamydia qui représente une alternative à l’actuel traitement antibiotique. Son efficacité fait actuellement l’objet d’un essai clinique complet, mené chez 30 koalas de l’Australia Zoo, et d’autres tests sont réalisés sur le terrain, chez leurs congénères sauvages. Pour le moment, les animaux vaccinés montrent de bonnes réponses immunitaires au nouveau vaccin et, surtout, une diminution des niveaux d’infection à Chlamydia. Cette découverte pourrait conduire, à terme, au développement d’un vaccin contre la bactérie chez l’homme.

Le gouvernement australien a déclaré le koala comme « vulnérable » en avril 2012. Malgré cela, l’Australian Koala Foundation estime aujourd’hui à moins de 80 000 le nombre de koalas qui vivent à l’état sauvage, voire moins de 43 000. Outre des maladies, ils sont essentiellement victimes de la destruction et de la fragmentation de leur habitat, des attaques de chiens, des feux de forêts, des accidents de la route, etc.

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Actualité
Le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été voté au Sénat le 26 janvier après une semaine de débats tendus.
Biodiversité : le projet de loi amendé et adopté à une large majorité par le Sénat

Le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été voté au...

Fermer