Home Animaux de compagnie Chiens : les risques face à la chaleur

Chiens : les risques face à la chaleur

0
Chiens : les risques face à la chaleur

Le changement climatique et la hausse globale des températures auront une incidence sur la santé des animaux, notamment les chiens. Les canins courent un risque accru de maladies liées à la chaleur, en particulier les chiens plus âgés, en surpoids, ou avec un museau plat, d’après une nouvelle étude.

 

L’augmentation des températures dues aux changements climatiques aura plus que des effets sur l’environnement. Les animaux devront également s’adapter. Les maladies liées à la chaleur sont un risque pour les chiens et les chats, trop souvent ignorés par les propriétaires. Ce phénomène brutal qui peut être rapidement mortel, deviendra une menace d’autant plus grande que les conditions climatiques extrêmes apparaissent.

Une nouvelle étude de l’Université de Nottingham Trent, vise à identifier les facteurs de risque, de mortalité et d’incidence liés aux maladies liées à la chaleur dans les populations canines. 905 543 chiens ont été étudiés après des soins vétérinaires en 2016.

395 (soit 0,04% de la population canine) cas de coups de chaleur ont été identifiés, dont 56 mortels, soit dans 14,18% des cas. Parmi la population étudiée, les chercheurs ont identifié des facteurs de risques.

Les chiens dont le poids corporel était égal ou supérieur à la moyenne de leur race avaient une probabilité 1,42 fois plus élevée de développer des maladies liées à la chaleur.

De même, quel que soit le poids moyen de leur race, les chiens pesant 50 kg ou plus avaient une probabilité 3,42 fois plus élevée comparée aux chiens de moins de 10 kg de subir un coup de chaleur.

Les chiens âgés de six à huit ans et ceux de plus de 12 ans présentaient respectivement 1,53 et 1,75 fois plus de maladies liées à la chaleur que les chiens âgés de moins de deux ans.

Les chiens à museau aplatis, tels que les carlins et les bouledogues français, étaient aussi 2,10 plus susceptibles à la chaleur, ainsi que les chiens pur race (1,86 fois plus de chances de développer la maladie).

Les chiens plus âgées, plus lourds que la moyenne, pure race ou avec un museau aplati sont donc plus à risque de souffrir de la chaleur. Le maintien d’un poids corporel sain chez l’animal pourrait être une manière de prévenir les effets, parfois dévastateurs chez l’animal.

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

More in Animaux de compagnie
Facteur majeur en faveur de la stérilisation chez l’animal, le rôle de l’œstrogène dans le cancer mammaire chez l’animal est précisé dans une nouvelle étude.
Le rôle de l’œstrogène dans la cancérogenèse mammaire chez le chien

Facteur majeur en faveur de la stérilisation chez l’animal, le rôle de l’œstrogène dans le cancer mammaire chez l’animal est...

Close