Antibiorésistance : une semaine de sensibilisation aux bonnes pratiques est lancée au plan mondial

Vetitude.fr | Le

Ce lundi, 16 novembre 2015, marque le lancement de la première Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. L’objectif de cette initiative conduite par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), est de sensibiliser chacun aux risques sanitaires liés à la résistance aux antibiotiques et d’encourager l’application de bons usages en la matière, afin de limiter l’émergence et la dissémination des bactéries résistances dans le monde entier, et de préserver l’efficacité des antimicrobiens.

 

antibioresistance canineLes antibiotiques, essentiellement utilisés pour traiter les infections d’origine bactérienne, sont indispensables à la santé humaine, à la santé animale et au bien-être animal. Leur utilisation excessive ou non appropriée a entraîné l’apparition de bactéries résistantes à leur action au cours des dernières décennies. Or cette antibiorésistance fragilise dangereusement le contrôle des maladies dans le monde, mais aussi la sécurité de l’approvisionnement alimentaire. Ce phénomène est devenu une préoccupation prioritaire pour les acteurs de la santé, tant humaine qu’animale, car 60 % des agents pathogènes pour l’homme sont d’origine animale.

Pour conserver l’efficacité de ces médicaments, des actions cordonnées à l’interface homme-animal-environnement sont nécessaires. En outre, chacun a un rôle à jouer, avec en première ligne les vétérinaires, les médecins, mais aussi les décideurs politiques, les éleveurs et les propriétaires d’animaux. Pendant cette semaine mondiale, l’OIE met à la disposition de tous de nombreux outils, dont un site internet dédié*, mais aussi des posters (certains développés en commun avec l’OMS et la FAO) et une infographie détaillant les éléments nécessaires à un pays pour assurer un bon usage des antibiotiques sur son territoire. Ces outils visent à mieux combattre, sur tous les fronts, la menace contre la santé publique mondiale que constitue l’antibiorésistance.

antibioresistance veterinaireDu 16 au 22 novembre 2015, l’objectif est ainsi de sensibiliser la communauté internationale aux risques sanitaires liés à l’antibiorésistance. « Pour garantir leur usage responsable et prudent chez l’animal, il est nécessaire de mieux contrôler la production, l’enregistrement, l’importation, la distribution et l’utilisation des antibiotiques et d’encadrer leur utilisation chez les animaux grâce à une réglementation adéquate, des professionnels qualifiés et une profession vétérinaire bien structurée », souligne Bernard Vallat, directeur général de l’OIE. L’organisation a publié des normes intergouvernementales dans ce domaine, mises à jour en mai 2015, qui ont été adoptées par ses 180 pays membres. Ces normes** ont aussi servi de base à l’élaboration du volet vétérinaire du plan d’action global de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) contre l’antibiorésistance. Ce plan propose des actions clés à mettre en œuvre dans les cinq à dix prochaines années, dont la mise en place par l’OIE d’une base de données mondiale sur l’utilisation des antimicrobiens chez les animaux de production, en lien avec son système d’information sanitaire Wahis (World Animal Health Information System). Les informations collectées par les services vétérinaires nationaux de ses pays membres permettront de mieux analyser et contrôler l’origine des médicaments, d’obtenir des données plus fiables sur les importations, de tracer leur distribution et d‘évaluer la qualité des produits en circulation.

L’OIE en est persuadée, c’est en adoptant collectivement de bonnes pratiques d’utilisation des antibiotiques chez les animaux, notamment grâce à la mise en application de ses normes intergouvernementales, que leur efficacité pourra être préservée à l’avenir.

 

* http://www.oie.int/fr/pour-les-medias/amr-fr/

** http://www.oie.int/fr/notre-expertise-scientifique/produits-veterinaires/antimicrobiens/

Retrouvez et suivez également la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques sur Facebook (https://www.facebook.com/WorldorganisationforanimalhealthOIE/?fref=ts) et Twitter (#AntibioticResistance).

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Pharmacie
Charte pour la protection des animaux : Les entreprises pharmaceutiques suisses a pratiquant la recherche ont publié leur rapport sur le bien-être animal.
Expérimentation animale : l’industrie pharmaceutique suisse publie son 5e rapport sur le bien-être animal

Regroupées au sein de l’association Interpharma, les entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche ont publié leur rapport 2015* sur le...

Fermer