Allergie cutanée : les démangeaisons chroniques chez le chien liées à des troubles comportementaux

Vetitude.fr | Le

La dermatite atopique canine, communément appelée eczéma chez l’homme, est une réaction allergique cutanée courante chez les chiens qui provoque des démangeaisons chroniques. Ces irritations peuvent avoir de lourdes conséquences psychologiques chez l’animal et augmenter son niveau de stress. La qualité de vie globale des chiens atteints cette dermatite en devient réduite.

Dans le cadre du projet Itchy Dog – une étude en ligne conçue pour comprendre les causes génétiques et environnementales de la maladie d’Alzheimer –, des experts de la School of Veterinary Medicine de l’université de Nottingham (Royaume-Uni) ont recueilli des données comportementales et découvert que la gravité des démangeaisons chez les chiens souffrant de dermatite atopique canine était directement liée à un comportement considéré comme problématique. Mastication, monte, hyperactivité, consommation de matières fécales, vol ou sollicitation de nourriture, excitation, recherche d’attention ou toilettage excessif sont ainsi plus fréquents chez les chiens atteints.

Les résultats suggèrent un lien entre la gravité des démangeaisons et le stress psychologique chez l’animal souffrant de dermatite atopique canine, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la relation entre le propriétaire et son chien. En effet, l’enquête montre que les chiens affectés sont moins faciles à éduquer. Il est important que le propriétaire comprenne que les troubles comportementaux observés peuvent être dus aux démangeaisons plutôt qu’à l’animal lui-même, et cela d’autant plus que le stress chronique aggrave le prurit et exacerbe les allergies.

Il est donc nécessaire d’inclure des facteurs de stress environnementaux et comportementaux dans le traitement des dermatoses chez les chiens et de mieux prendre en compte la nature psychologique de la maladie.

Dermatite atypique canine, comportement et stress associés
Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de compagnie
toxoplasmose chat predateur
Le parasite de la toxoplasmose réduit l’anxiété chez les souris infectées, pas seulement la peur des prédateurs

Une étude montre qu’au-delà de l’inhibition de la peur vis-à-vis des félins, le parasite de la toxoplasmose diminue l’anxiété générale...

Fermer