Xylitol : ce faux sucre est toxique chez le chien, voire mortel

Vetitude.fr | Le

La Food and Drug Administration (FDA) alerte les propriétaires de chiens sur l’intoxication au xylitol (E967), un édulcorant présent dans de nombreux produits et aliments courants, notamment les chewing-gums ou encore les bonbons sans sucre. Ces dernières années, le centre de médecine vétérinaire de la FDA a recensé de nombreux cas de chiens empoisonnés par le xylitol, essentiellement dus à l’ingestion de gommes à mâcher.

 

Xylitol intoxication chez le chienMais le chewing-gum n’est pas le seul produit qui contient du xylitol. Ce substitut du sucre, extrait de l’écorce de bouleau, a un effet rafraîchissant et contient 40 % de calories en moins que le sucre. Doté du même pouvoir sucrant et d’un goût proche de celui du sucre classique, il est largement utilisé par l’industrie agro-alimentaire, notamment dans les friandises comme les bonbons ou pastilles à la menthe, les barres de chocolat, certaines matières grasses pour la boulangerie, ou encore dans les produits d’hygiène dentaire comme les bains de bouche et les dentifrices à usage humain, mais aussi dans les sirops contre la toux, les vitamines à croquer, etc. Or selon l’agence sanitaire américaine, plus de 3 700 chiens auraient été intoxiqués à la suite de l’ingestion de cet édulcorant en 2014.

Dans sa mise en garde, la FDA rappelle que le xylitol n’est pas toxique chez l’homme, notamment parce qu’il ne stimule pas de sécrétion d’insuline par le pancréas. En revanche, chez le chien, l’ingestion de ce faux sucre, plus rapidement absorbé que chez l’homme via la circulation sanguine, peut entraîner une forte libération d’insuline. Une faible quantité de xylitol (0,1 g/kg) suffit à faire chuter le taux de glucose dans le sang du chien et provoque ainsi une hypoglycémie, qui survient entre 10 et 60 minutes après l’ingestion. En outre, à partir de 0,5 g/kg, le xylitol peut être à l’origine d’une nécrose hépatique aiguë.

Les symptômes d’une intoxication au xylitol chez le chien incluent des vomissements, suivis des signes associés à l’hypoglycémie : une baisse d’activité, une faiblesse musculaire, une démarche chancelante, une incoordination motrice, des convulsions, voire une chute. La FDA préconise alors de consulter sans attendre un vétérinaire. Sans traitement, les effets toxiques du xylitol se révèlent en effet rapidement mortels chez le chien. Dans certains cas, l’hypoglycémie ou les autres signes cliniques peuvent ne se manifester que 12 à 24 heures après l’ingestion, nécessitant de placer l’animal en observation et sous perfusion.

Plus généralement, les vétérinaires de la FDA conseillent de garder hors de portée des chiens les produits qui contiennent du xylitol, y compris ceux qui ne sont pas alimentaires comme le dentifrice. Chez le chat, la toxicité du xylitol n’est pas démontrée ni documentée. L’espèce féline semble épargnée, sans doute grâce à son peu d’appétit, voire son dédain pour les friandises.

* Xylitol and your dog: danger, paws off, mai 2016, http://www.fda.gov/downloads/ForConsumers/ConsumerUpdates/UCM500628.pdf

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de compagnie
Des chercheurs ont identifié une mutation génétique chez le labrador retriever qui serait à l’origine de leur incapacité à réguler leur appétit et de leur propension au surpoids.
Labrador : un gène expliquerait la tendance à l’obésité chez cette race canine

Des chercheurs britanniques ont identifié une mutation génétique spécifique chez le labrador retriever qui serait à l’origine de leur incapacité...

Fermer