Bilan des différentes campagnes d’assainissement du marché du médicament vétérinaire grâce à l’implication de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA). 

Aujourd’hui, 35% des médicaments vétérinaires circulant au Niger sont des contrefaçons, surtout les antibiotiques. Le marché nigérien représente 5 milliards de francs CFA (10 millions d’euros) . Manque de traçabilité, rupture de la chaine du froid, vente quasiment libre. La campagne tente de sensibiliser en priorité les éleveurs chez qui l’automédication est courante. 

A propos de l'auteur
L'information pour les vétérinaires