Le laboratoire de virologie de l’école vétérinaire de Toulouse étudie la souche H5N8 de l’influenza aviaire qui touche depuis plusieurs mois le sud-ouest de la France. Une approche multidisciplinaire pour comprendre pourquoi cette souche est plus pathogène et quel rôle ont joué les oiseaux sauvages dans sa propagation. 

 

A propos de l'auteur
L'information pour les vétérinaires