Olivier Debaere, chef du bureau des intrants et de la santé publique en élevage à la Direction générale de l’alimentation (DGAl) explique pourquoi le plan Ecoantibio a été mis en place par le ministère de l’Agriculture. 

Car, les antibiotiques sont indispensables pour la santé et le bien-être des animaux. L’antibiorésistance est une menace réelle sur la santé humaine et animale. Il est donc urgent de mieux appréhender ces médicaments qui doivent être utilisés quand nécessaire seulement, en attendant de nouvelles voies de recherche contre les bactéries. 

 

 

 

A propos de l'auteur
L'information pour les vétérinaires