Vaches laitières : la litière de copeaux a un effet bénéfique sur la santé du pied et des onglons

Vetitude.fr | Le

Les vaches laitières élevées exclusivement à l’intérieur développent fréquemment des affections du pied et des onglons dues à l’humidité des sols et à des revêtements inadéquats. Ces troubles, souvent douloureux, peuvent affecter la fertilité des animaux ou leur production laitière. Selon une récente étude* menée par l’université de médecine vétérinaire de Vienne (Autriche), l’utilisation de la litière de copeaux de bois dans les étables laitières, au lieu de la paille, se révèle particulièrement bénéfique. Par comparaison avec un autre type de logement, la litière de sciure réduit l’incidence et la sévérité des lésions du pied et favorise l’expression de comportements naturels chez les vaches.

 

Les boiteries chez les vaches laitières sont un enjeu majeur en termes de bien-être animal. Les lésions du pied provoquent en effet une douleur parfois sévère, contribuent à l’infertilité et à la réduction de la production laitière, génèrent des frais vétérinaires et conduisent à davantage de réformes. La sensibilisation à l’importance d’un bon fonctionnement du système locomoteur pour la santé et le bien-être des bovins progresse partout dans le monde. La collecte électronique de données sur les affections des pieds et des onglons se développe dans de nombreux pays** pour améliorer, à terme, la conduite d’élevage.

 

Compost versus paille

litiere-de-copeaux-vache-laitierePlusieurs études internationales ont déjà montré les bénéfices pour la santé des onglons des étables où la litière de paille est remplacée par des copeaux de bois ou de la sciure. Une équipe de l’université de médecine vétérinaire de Vienne, dirigée par Johann Burgstaller, a comparé pour la première fois la fréquence et la sévérité des lésions des pieds et des boiteries selon le type de logement des vaches en Autriche.

Cinq troupeaux laitiers logés dans des étables ouvertes sur des copeaux ont été comparés à cinq troupeaux logés sur de la paille dans un système à stabulations libres (même nombre de vaches, type de sol et rendement laitier similaires). En termes de prévalence, les résultats penchent nettement en faveur du logement ouvert sur sciure de bois, avec une fréquence des lésions significativement moindre pour la maladie de la ligne blanche (20,4 % versus 46,6 % pour les troupeaux sur paille), pour l’érosion de la corne du talon (26,9 % versus 59,9 %), pour la concavité de la muraille dorsale due à une fourbure chronique (6,5 % versus 15,9 %) et pour l’hyperplasie interdigitale (0,2 % versus 3,1 %). De même, la sévérité des lésions est apparue plus faible, celles de grades 2 et 3 étant rarement observées.

Ainsi, l’étable ouverte sur litière de copeaux de bois, plus aérée et au sol beaucoup moins humide, apparaît comme une bonne alternative au système en stabulation sur paille, avec des effets bénéfiques à long terme sur la santé des onglons, mais aussi sur le bien-être animal. En accord avec le comportement social du troupeau, les vaches disposent en effet d’une vaste surface stable et antidérapante pour se déplacer, se coucher et se relever en toute sécurité, ce qui constitue un avantage certain en cas de fièvre de lait. En revanche, le taux de boiteries (18 %) est presque similaire pour les deux types de logement. Cependant, il reste inférieur à la fréquence observée précédemment en Autriche et au niveau international (25 %).

 

* Johann Burgstaller et coll. : « Claw health and prevalence of lameness in cows from compost bedded and cubicle freestall dairy barns in Austria », The Veterinary Journal, vol. 216, october 2016, pp. 81-86.

** http://www.icar.org/wp-content/uploads/2016/02/French-translation-of-the-ICAR-Claw-Health-Atlas.pdf

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de rente
Face à la multiplication des foyers de dermatose nodulaire contagieuse dans le sud-est de l’Europe, la DGAL a publié une instruction technique
Dermatose nodulaire contagieuse : les bovins sous haute surveillance en Europe

Deux foyers de dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) ont été notifiés par la Géorgie, le 8 novembre 2016, à proximité...

Fermer