Gestion de la fin de vie : Anima Care pour les vétérinaires et les propriétaires d’animaux de compagnie

Vetitude.fr | Le

Anima Care est un centre de ressources entièrement dédié à la prise en charge de la fin de vie des animaux de compagnie. Créé en avril 2018 par le vétérinaire Vincent Dattée (Alfort 1991), il propose des outils et des services destinés tant aux praticiens qu’à leurs clients pour vivre, au mieux, l’après et l’absence. L’équipe fondatrice réunit des particuliers et des vétérinaires sensibilisés au sujet et propose un ensemble d’accessoires pour faciliter l’accompagnement des familles confrontées à la mort prochaine de leur animal, un partage de connaissances, des ressources documentaires, etc.

 

Au cours de ses vingt années de pratique vétérinaire, le fondateur d’Anima Care a accompagné nombre de propriétaires dans les différentes étapes de leurs relations avec leurs animaux de compagnie, et notamment la dernière, celle de la fin de vie. Son expérience est aujourd’hui mise à la disposition de ses confrères et des familles, via la création d’Anima Care, qui prône une vision enrichie de la prise en charge de la fin de vie du chien, du chat ou du NAC de la famille. L’initiative vise à faciliter l’accompagnement de l’équipe vétérinaire lors de cette ultime étape de la relation praticien-animal-maître.

Ainsi, au cours de cette période si particulière, la lanterne d’accueil, la boîte et les cartes de sympathie, le livret d’aide à la décision des maîtres constituent autant d’outils qui viennent renforcer l’empathie et l’image professionnelle positive du vétérinaire. Ces services sont à mettre à profit tout au long du parcours de soins de l’animal en fin de vie au sein de la clinique, jusqu’à sa mort. L’objectif est également de faciliter le retour dans la structure vétérinaire après la perte d’un animal.

Après la mort de l’animal, d’autres produits sont proposés. Que la crémation soit collective ou individuelle, une housse mortuaire incinérable (Euthabag®) vient ainsi remplacer l’actuel sac plastique de conservation du cadavre, qui ne pouvait être présenté et difficilement évoqué devant la clientèle. Cette solution contribue à un deuil plus serein pour les propriétaires et à une gestion du corps plus valorisante pour les équipes soignantes, confrontées par ailleurs aux risques psycho-sociaux inhérents à cette pratique. Cette housse, plus présentable, permet en outre de créer un nouvel acte vétérinaire de préparation et de conservation du corps, en phase avec l’évolution de la place de l’animal dans la société et au sein des foyers.

« Les outils de communication et les formations proposés par Anima Care participent à l’expression de l’identité professionnelle de chaque clinique dans la structuration de services de fin de vie personnalisés à forte valeur ajoutée. Distribués par les centrales d’achats vétérinaires françaises, ces outils permettent un traitement moderne, digne et respectueux des liens affectifs qui unissent les familles et leurs animaux », souligne Vincent Dattée.

 

Pour en savoir plus : www.anima-care.fr

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de compagnie
En 2013, 2 228 bouledogues français étaient sous surveillance vétérinaire, sur un total de 445 557 chiens médicalisés dans plus de 300 cliniques du pays.
Bouledogue français : une race canine brachycéphale sous haute surveillance vétérinaire au Royaume-Uni

Le bouledogue français, reconnu par le Kennel Club en 1906, est devenu très populaire au Royaume-Uni. En nombre d’inscriptions, c’est...

Fermer