Eurobaromètre : l’attitude des Européens vis-à-vis du bien-être animal décryptée

Vetitude.fr | Le

Cette étude thématique approfondie sur le bien-être animal, commandée et publiée le 15 mars 2016 par la Commission européenne, a été menée auprès de 27 672 citoyens des 28 États membres, dont 1 038 Français, du 28 novembre au 7 décembre 2015. Plusieurs questions, reprises du précédent Eurobaromètre, permettent de constater l’évolution de l’attitude des citoyens européens sur cette question entre 2007 et 2016.

 

transport animaux bien etre animalLes résultats de l’enquête montrent que les Européens attachent une grande importance au bien-être des animaux. Ils veulent notamment être mieux informés sur leurs conditions d’élevage et estiment qu’il est important d’établir des normes de protection internationales. Selon eux, l’Union devrait promouvoir une plus grande sensibilisation au bien-être animal au niveau mondial. Ils déclarent également être prêts à payer plus cher pour des denrées animales produites dans le respect du bien-être animal, mais déplorent une disponibilité trop limitée de ces produits.

Les principaux objectifs de ce vaste sondage sont de comprendre la relation entre les Européens et le bien-être animal au sein de l’Union, d’évaluer leurs connaissances sur le sujet et l’importance qu’ils accordent aux points clés de la stratégie européenne pour la protection et le bien-être des animaux, mais aussi de recueillir leur avis sur la commercialisation et la labellisation des produits issus de systèmes de production respectueux du bien-être animal.

 

Les principales conclusions de l’Eurobaromètre 2016 sont les suivantes :

> Bien-être animal : compréhension et importance perçue

  • 46 % des Européens considèrent que le bien-être animal correspond au « devoir de respecter tous les animaux » (première réponse citée dans 17 États membres), tandis que pour 40 % d’entre eux cela « concerne la façon dont les animaux d’élevage sont traités, en leur offrant une meilleure qualité de vie » ;
  • 94 % affirment qu’il est important de protéger le bien-être des animaux d’élevage ;
  • 82 % des citoyens européens estiment que le bien-être des animaux d’élevage devrait être mieux protégé qu’aujourd’hui (en hausse de 5 % dans 9 pays par rapport au sondage de 2007), et 74 % pensent de même pour les animaux de compagnie (les plus fortes proportions sont enregistrées à Chypre, au Portugal et en Grèce).

 

> Évaluation des stratégies clés pour protéger le bien-être animal
• Information et éducation

  • 87 % des Européens considèrent que les campagnes d’information sur le bien-être animal ont une influence positive sur l’attitude des enfants et des jeunes à l’égard des animaux.
  • 64 % des citoyens de l’Union aimeraient être mieux informés sur la façon dont les animaux d’élevage sont traités dans leur pays (en progression de 6 % dans 20 États sur 28 depuis 2007).

 

• Normes internationales

  • 93 % des Européens sont d’accord pour que les produits importés de pays tiers respectent les mêmes normes de bien-être animal que celles appliquées dans l’Union (dont 62 % « tout à fait d’accord »). 90 % trouvent même qu’il est important de fixer des normes reconnues dans le monde entier et 89 % que l’Union devrait renforcer la sensibilisation à l’égard du bien-être animal au niveau international.
  • 54 % des répondants soutiennent que la meilleure méthode pour garantir que les produits d’origine animale importés respectent les normes européennes serait un système de certifications délivrées par Bruxelles.

 

Truies gestantes bien etre animal•Réglementation

  • 89 % des sondés pensent qu’une loi européenne devrait obliger toute personne utilisant des animaux à des fins commerciales à prendre soin d’eux.
  • 49 % pensent que les décisions législatives relatives à la protection des animaux d’élevage devraient être prises conjointement, au niveau de l’Union et au niveau national.
  • 43 % d’Européens estiment que la question du bien-être des animaux d’élevage concerne autant les entreprises (consommateurs) que les pouvoirs publics (citoyens) et doit donc être traitée conjointement.

 

> Les produits respectueux du bien-être animal

  • 59 % des Européens sont prêts à payer plus cher pour des produits provenant de systèmes de production respectueux du bien-être animal, et parmi eux 35 % sont prêts à payer jusqu’à 5 % de plus, 16 % entre 6 et 10 % de plus (surtout en Suède, au Luxembourg et aux Pays-Bas).
  • 52 % recherchent les labels qui identifient ces produits lors de leurs achats, mais 10 % ne connaissent pas l’existence de tels labels.
  • 47 % des répondants pensent qu’il n’y a pas suffisamment de choix en produits alimentaires respectueux du bien-être animal dans les magasins et les supermarchés (+ 9 % par rapport à 2007).

 

Ainsi, les citoyens européens se soucient massivement du bien-être animal, qui apparaît comme une valeur commune à protéger. Désormais, il revient à la Commission d’entendre leur point de vue et de réagir, en formulant une nouvelle stratégie de protection des animaux ambitieuse pour 2016-2020, conformément à la résolution du Parlement européen de décembre dernier.

 

Télécharger le résumé de l’étude : cliquer ICI

Télécharger les réponses françaises : cliquer ICI

* Eurobaromètre spécial 442, enquête TNS opinion & social menée du 28 novembre au 7 décembre 2015 auprès de 27 672 personnes de 15 ans et plus ayant la nationalité d’un des 28 États membres de l’Union européenne et résidant dans l’un deux, publiée le 15 mars 2016, commandée par la Commission européenne et la direction générale Santé et Sécurité alimentaire.

** Eurobaromètre spécial 270, septembre-octobre 2006, publié en mars 2007, http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/ebs/ebs_270_en.pdf

 

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Actualité
Pour 2016, le thème retenu pour la journée vétérinaire mondiale sera « la formation continue dans l’optique “One Health” ».
Journée vétérinaire mondiale : formation et “One Health” au menu du prix 2016

Dans un mois, le 30 avril, c’est la journée dédiée aux vétérinaires à travers le monde, autour du thème annuel...

Fermer