Épilepsie canine : une piste nutritionnelle en complément du traitement vétérinaire

Vetitude.fr | Le

Une étude* menée au sein du Royal Veterinary College (RVC) de Londres a conduit au développement du premier et du seul aliment spécifiquement destiné à améliorer l’état de santé des chiens souffrant d’épilepsie idiopathique, en complément du traitement vétérinaire. Ce nouveau régime nutritionnel, mis au point en partenariat avec Nestlé Purina, sera disponible sur prescription vétérinaire aux États-Unis dès ce mois-ci. Il a été présenté aux praticiens lors de la conférence annuelle de la North American Veterinary Community (NAVC) à Orlando, en février.

 

Epilepsie chez le chienL’épilepsie est une affection neurologique chronique fréquente, tant chez le chien que chez l’homme. Pour l’épilepsie idiopathique canine, le traitement le plus courant repose sur l’administration d’antiépileptiques. Des études passées** montrent cependant que l’efficacité des médicaments actuels est relative : chez environ un tiers des chiens, les antiépileptiques ne parviennent pas à réduire, même de moitié, le nombre de crises convulsives.

Le RVC s’est donc penché sur de nouvelles stratégies de traitement pour élargir les options thérapeutiques, notamment en évaluant les effets de l’alimentation sur l’état de santé des chiens atteints. L’objectif est d’améliorer la gestion de la maladie, la qualité de vie des chiens, et d’aider les propriétaires et les éleveurs canins à mieux maîtriser les convulsions récidivantes chez leurs animaux.

Parmi les nouveaux domaines de recherche explorés, le plus prometteur semble être celui des effets de l’alimentation sur l’état de santé des chiens épileptiques. En partant de l’expérience des éleveurs et des propriétaires de chiens, qui sont nombreux à avoir constaté l’influence bénéfique de tel ou tel régime alimentaire sur la survenue des crises, les chercheurs ont étudié de plus près les liens entre aliments et épilepsie.

Ainsi, l’importance d’un régime nutritionnel spécifique et cohérent est apparue essentielle, même si, en pratique, il peut se révéler difficile à mettre en œuvre. Car l’un des effets des médicaments contre l’épilepsie est de stimuler l’appétit. Les chiens atteints sont donc en permanence à la recherche de nourriture. Difficile alors pour les propriétaires de résister, les restes de repas finissant souvent dans la gamelle du chien. Or ces aliments, qui contiennent notamment des niveaux élevés de sel, peuvent interférer avec la façon dont les chiens assimilent certains médicaments antiépileptiques. De plus, ce n’est pas seulement la quantité de nourriture distribuée qui importe, les nutriments sont également à prendre en compte individuellement.

 

Des crises moins fréquentes pour 7 chiens sur 10

L’étude du RVC, randomisée en double aveugle contre placebo, a été menée pendant six mois chez des chiens souffrant d’épilepsie idiopathique et recevant des antiépileptiques. La fréquence des crises, les données cliniques et de laboratoire ont été recueillies et évaluées chez les 21 chiens qui ont terminé l’essai. Les résultats montrent qu’un régime alimentaire riche en triglycérides à chaîne moyenne (TCM) peut aider à contrôler les convulsions. Ainsi, pour la première fois, il est apparu qu’une ration enrichie à l’huile de TCM peut avoir des effets positifs sur la fréquence des crises lorsqu’elle vient compléter le traitement vétérinaire. Une réduction de la fréquence des crises est observée chez 71 % des chiens inclus dans l’étude (48 % affichent une baisse de 50 % ou plus) et, chez 14 % des chiens, les crises ont totalement cessé.

Inspirée par cette étude, la nouvelle formule NeuroCare mise au point avec Purina contient, outre de l’huile de TCM, un mélange de nutriments (arginine, EPA + DHA, antioxydants, vitamines B) qui contribuent au soutien des fonctions cognitives chez les chiens souffrant d’épilepsie. Toutefois, les propriétés antiépileptiques associées à ce régime cétogène ne se suffisent pas à elles-mêmes : leur efficacité s’inscrit en complément du traitement médical et cette nouvelle option thérapeutique devra être mise en œuvre sous contrôle vétérinaire.

 

* T.H. Law et coll. A randomised trial of a medium-chain TAG diet as treatment for dogs with idiopathic epilepsy. Br J. Nutr. 2015;114:1438-1447.

** http://www.rvc.ac.uk/news-and-events/press-office/can-antiepileptic-drugs-control-seizures-of-dogs-with-idiopathic-epilepsy

 

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de compagnie
L’université du Queensland a mené une vaste enquête sur l’impact écologique de la présence sur le sol australien d’un redoutable prédateur, le chat sauvage.
Conservation : chat ou biodiversité, faudra-t-il choisir ?

L’université du Queensland a mené une vaste enquête sur l’impact écologique de la présence sur le sol australien d’un redoutable...

Fermer