Anxiété chez le chien : un traitement à base de dexmédétomidine atténue la sensibilité au bruit

Vetitude.fr | Le

Beaucoup de chiens souffrent d’anxiété aiguë et de stress associés aux bruits d’explosion soudaine, de coups de feu ou de tonnerre, de pétarades, etc. Une nouvelle étude clinique en double aveugle montre comment un traitement à base de gel de dexmédétomidine, administré par voie oromuqueuse, peut aider à atténuer les comportements de peur chez le chien, tels que les tremblements et les vocalises. Un soulagement qui profite également aux propriétaires.

 

La sensibilité au bruit est l’un des troubles comportementaux les plus courants chez le chien, mais elle est souvent difficile à traiter. Une équipe de recherche, dirigée par le Dr Mira Korpivaara d’Orion Pharma, a mis au point un traitement à base de dexmédétomidine sous forme de gel oral qui pourrait être administrée à domicile par les propriétaires eux-mêmes.

Dans l’étude, 182 chiens ayant des antécédents d’anxiété aiguë et de peur associées au bruit (pétards, feux d’artifice) ont reçu soit du gel de dexmédétomidine (89 chiens), soit un placebo (93 chiens), jusqu’à cinq doses selon le cas, dans le cadre d’un essai en double aveugle randomisé. Au cours de la soirée du Nouvel an, les propriétaires des chiens ont évalué l’effet global du traitement sur leur animal, ainsi que les signes d’anxiété et de stress observés en réaction aux tirs de feux d’artifice.

L’effet global du traitement était statistiquement significatif. Un effet thérapeutique bon ou excellent a été observé chez une proportion plus élevée de chiens dans le groupe dexmédétomidine (64 sur 89, soit 72 %) par rapport au groupe placebo (34 sur 93, soit 37 %). De plus, les chiens traités par le gel de dexmédétomidine ont exprimé significativement moins de signes de peur et d’anxiété (tremblements, vocalises, fuites urinaires, etc.) que ceux du groupe témoin, malgré l’exposition au bruit des feux d’artifice.

Les auteurs concluent que la dexmédétomidine a significativement réduit les comportements liés à la peur et à l’anxiété au fil du temps, et que l’effet global et le succès du traitement ont été jugés supérieurs à l’effet placebo. En outre, à la dose utilisée, aucune intolérance ni aucun effet secondaire n’est survenu au cours de l’étude. Enfin, les nouvelles forme et voie d’administration ont été jugées faciles d’emploi par les propriétaires. Toutefois, il reviendra aux vétérinaires de bien renseigner leurs clients sur l’utilisation correcte de ce nouveau médicament et d’établir un plan de traitement adapté à chaque animal, couvrant toutes les options thérapeutiques.

L’étude a remporté le Veterinary Record Impact Award 2017, qui récompense les travaux de recherche susceptibles d’avoir l’impact pratique le plus significatif en médecine vétérinaire. Elle a été sélectionnée parmi quelque 150 articles publiés par la revue l’an dernier, en raison de ses résultats pertinents pour traiter un problème fréquemment rencontré par les vétérinaires en pratique canine. L’étude a été reconnue comme apportant une contribution importante à l’amélioration du bien-être des animaux de compagnie et des propriétaires. Le gel innovant, confié à Zoetis, est déjà disponible sur prescription vétérinaire au Royaume-Uni.

 

 

 

Partager cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Plus dans Animaux de compagnie
Une étude finlandaise montre que l’âge du sevrage chez le chat a un impact direct sur le comportement futur de l’animal.
Sevrage et comportement félin : les chats sevrés précocement sont prédisposés à l’agressivité et aux stéréotypies

Une étude* finlandaise montre que l’âge du sevrage chez le chat a un impact direct sur le comportement futur de...

Fermer